Big Data & M2M

Qu'est-ce qu'une donnée ?Un trésor cachéProblématiquesGlossaire
dataChaque bâtiment est un prototype qui contient une grande variété d’installations (électricité courants forts et faibles, CVC, éclairage, eaux usées, froid, irrigation, alimentation des fluides, sécurité, incendie…) et génère de plus en plus de données (doublement environ tous les deux ans). Ces bâtiments évoluent, leurs usages changent (nouveaux équipements, espaces reconfigurés, déménagement des occupants…). Ces évolutions rendent souvent inadaptés les systèmes et les programmations précédentes.

Les données se caractérisent par un flux continu de valeurs horodatées. On utilise le terme « séries chronologiques de données » ou « données de capteurs » pour décrire ce type de données.

D’origines diverses, de types différents, en nombre et fréquence de saisie toujours plus élevé, les données doivent être traitées avec de nouveaux outils. Les progrès de la recherche mathématique dans ce domaine et le développement de l’Internet des Objets permettent l’association de différents types d’informations :

  • ­ Capteurs
  • ­ Commandes
  • ­ Consignes

Le défi est donc de transformer ces données en intelligence décisionnelle en définissant des modèles normalisés pour les sites, les équipements et les points relatifs à l’énergie, la CVC, l’éclairage et autres systèmes environnementaux.

Retrouvez une approche globale de ce qu’est la lecture analytique des données en cliquant ici.

L’Internet des objets s’immisce partout, y compris dans les bâtiments. Parallèlement, les systèmes sparksintelligents génèrent d’imposantes quantités de données, notamment au niveau de la gestion énergétique et environnementale.

L’accès à ces données ouvre de nouvelles opportunités pour la création de services à valeur ajoutée. Les systèmes de GTB, les capteurs, les équipements de contrôle et de régulation, même les compteurs sont aujourd’hui capables de communiquer des informations analysables. Cette possibilité aide à la maîtrise des coûts d’exploitation en permettant d’identifier automatiquement les améliorations à apporter et les dysfonctionnements à corriger.

Profonde mutation des métiers du Bâtiment

Un bâtiment était constitué d’éléments passifs, qui assuraient principalement le clos-couvert et la distribution des locaux, ainsi que d’éléments actifs tels que les équipements techniques (chauffage, ventilation, distribution électrique, climatisation, chaufferie…). Cette dichotomie a de moins en moins de sens parce qu’un nombre de plus en grand d’éléments passifs deviennent actifs, que les interactions entre métiers sont de plus en plus fréquentes et que l’Internet des objets produit à des cadences très élevées un nombre d’informations trop élevé pour être traité avec les outils de Gestion Technique des Bâtiments (GTB) en place.

Associer à une GTB un outil d’analyse (détection de défauts, fautes et dysfonctionnement) qui peut agir pour remédier à cette lacune lui permet de passer d’une gestion statique des équipements techniques à une Gestion Active des Bâtiments (GAB).

Gestion Active au service du Développement Durable

05.12 grenelle-environnement

Le Grenelle de l’Environnement prévoit de réduire de 38% les consommations d’énergie et de 50% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Ces 50% passeront à 75% en 2050.

A l’heure des certifications HQE et de la démarche de développement durable, il est indispensable de réduire les consommations tout en maintenant la qualité et le confort des occupants.

La GAB concoure à la résolution de cette « rupture technologique qui se place résolument dans la perspective de la croissance durable. Directement liée à l’impératif de performance énergétique, c’est une composante du développement durable, lequel, rappelons-le, repose sur trois piliers : l’environnement, le social et l’économique. (source : la revue J3E) »

Budget d’exploitation d’un bâtiment

Le budget d’exploitation d’un bâtiment représente environ 75% du coût global annuel de fonctionnement. De nombreux paramètres difficiles à connaître rendent complexes la gestion de chaque site. Les connaitre permet d’optimiser le fonctionnement de chaque système au profit de l’ensemble. La réalité de la performance dépend et se juge dans la durée. Introduire facilement des informations complémentaires sur les données fournit des critères de tri complémentaires qui accroissent la puissance d’analyse dans le cadre d’une véritable Gestion Active.

Traitement des « Big Data »

Les systèmes existants ne suffisent plus. De nouveaux outils pour traiter les « Big Data » dans le cadre de l’Internet des objets s’imposent.

Près d’une centaine de milliards de systèmes connectés à la fin de la décennie produiront une multitude de données chronologiques qu’il faudra acquérir, traiter et archiver. Les bases de données relationnelles classiques sont inadaptées à des objets qui viennent du monde réel. Ces données sont désordonnées voire chaotiques, il est cependant important d’avoir un outil qui permet de les analyser pour en extraire les informations pertinentes aidant à l’amélioration du fonctionnement général du bâtiment.

Autant de façons d’utiliser les données que d’intervenants

diagrammeUsers

OpenADR

Les programmes de Demande/Réponse (DR) aident à maintenir la fiabilité du réseau et permet au consommateur de réaliser des résultats probants. Malheureusement, les solutions propriétaires existantes ajoutent un coût et une complexité inutiles. L’Alliance OpenADR a été créée pour standardiser, automatiser et simplifier la gestion de la DR pour permettre aux services publics de répondre de manière rentable à la demande croissante d’énergie, et aux clients de contrôler leur avenir énergétique.

OpenADR apportent de nombreux avantages à différents acteurs du marché et notamment :

  • Aux fournisseurs d’énergie
  • Aux commerciaux, industriels et résidentiels clients
  • Aux intégrateurs de systèmes
Bâtiments Basse Consommation (BBC®)…
Bilan Carbone®
BIM (Building Information Modeling)
BRE Environmental Assessment Method (BREEAM)
Carte vitale du bâtiment
Comissioning
Développement durable
Effinergie®
Énergies renouvelables
Grenelle de l’Environnement
Haute Qualité Environnementale HQE®
Haute Performance Energétique (HPE)
LEED
Performance énergétique des bâtiments
THPE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *